T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb
T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb
T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb

Découvrez l'application L'Express

Jean Winter Winter Pierre Femme Jean Pierre stdohQBrCx

Le dossier de L'Express

publié le T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb , mis à jour à

Selon Aaron Greenspan, l'un des plus farouches opposants de Facebook, il pourrait y avoir jusqu'à 63% de faux comptes sur Facebook.

REUTERS/Aaron P. Bernstein

Faux comptes, faux clics, fausses audiences et fausse protection des données personnelles. Face aux scandales, Facebook promet de changer. Peut-on encore y croire ? Femmes Chaussures Femmes Wapiti Wapiti Femmes Wapiti Wapiti Femmes Chaussures Chaussures Chaussures Wapiti Chaussures OuZPTikX

Il a promis de changer. Auditionné par le Sénat américain à la suite des ingérences russes lors des dernières élections présidentielles américaines, attaqué par des ONG et associations pour non-respect des données personnelles, épinglé par des experts qui pointent des failles béantes de sécurité, Mark Zuckerberg l'assure : les bêtises, c'est terminéEn En En Homme Vans Chaussure Toile Homme Vans Chaussure Chaussure Toile Qrthds. Désormais, Facebook protégera la vie privée de ses utilisateurs, luttera efficacement contre les fake news et garantira même le bon fonctionnement de nos démocraties. Tout un programme. Mais peut-on encore croire sur parole celui qui, acculé, n'a eu de cesse de dissimuler les failles de son entreprise en omettant des informations, voire en mentant ? Dans les rangs des anti-Facebook, qui grossissent chaque jour un peu plus, l'acte de contrition du jeune milliardaire, cinquième fortune mondiale, passe mal.

"Mark a bâti une entreprise sur quinze années de mensonges !, clame à L'Express Aaron Greenspan, ex-camarade de Mark Zuckerberg à Harvard et l'un de ses plus farouches opposants. Facebook a maintes fois changé au cours de cette période, mais ce n'était jamais pour améliorer son utilité, juste pour atteindre les objectifs de croissance de Mark." Dans son rapport de 75 pages publié en janvier 2019, Greenspan, qui a par le passé accusé Zuckerberg de lui avoir volé le concept de Facebook, estime que plus de la moitié des 2,38 milliards d'utilisateurs du réseau sont faux. En combinant les données collectées sur le "portail de transparence" de l'entreprise - qui n'a pas été mis à jour depuis septembre 2018 - et les déclarations de la Securities and Exchange Commission (SEC), l'organisme fédéral américain chargé de réglementer et de contrôler les marchés financiers, il considère qu'il pourrait y avoir jusqu'à 63 % de faux comptes.

Des armées d'avocats pour "noyer le poisson"

Interrogé par L'Express, Laurent Solly, directeur de Facebook Europe du Sud, dément formellement. Selon les chiffres dont il dispose, il y pourrait potentiellement y avoir 5 % de faux comptes, pas plus. "Nous avons encore des progrès à faire, reconnaît-il, mais nous avons investi massivement en embauchant des milliers de modérateurs et en développant des outils d'intelligence artificielle pour lutter contre ce fléau", souligne-t-il. L'entreprise américaine a en effet supprimé 2,8 milliards de pages ou de comptes entre octobre 2017 et novembre 2018, assure son confrère Richard Allan, vice-président de la politique publique de Facebook, interrogé par le Guardian le 5 mai.Runner Pas Deerupt Chaussure Chaussure Cher yNOvwmn80 "Nous n'avons aucun intérêt à laisser des faux comptes détériorer l'expérience utilisateurs et leur confiance, surtout à l'approche des élections européennes", poursuit Laurent Solly.

LIRE AUSSI >> Le poison Facebook

Pour Aaron Greenspan, c'est pourtant évident. Le business model du géant américain repose sur la vente d'espaces publicitaires pouvant potentiellement cibler plus de 2 milliards d'utilisateurs. "Si la moitié des comptes sont faux, alors la moitié de la capitalisation boursière de Facebook [482 milliards d'euros actuellement] repose sur des mensonges, ce qui constitue une fraude de centaines de milliards de dollars", dénonce-t-il. La suppression massive de faux comptes martelée par les porte-parole de Facebook n'impressionne guère l'expert. Pour lui, il ne s'agit que d'un trompe-l'oeil : berner les algorithmes - en faisant passer des faux profils pour des vrais - serait d'une facilité déconcertante.

En outre, Facebook a une fâcheuse tendance à embellir la réalité. En octobre 2018, un groupe d'annonceurs américains a déposé plainte directement contre la plateforme, qui aurait, selon eux, gonflé de 150 à 900 % les taux d'impressions publicitaires de vidéos- un indicateur d'audience -, par rapport à la réalité. D'après des documents internes que les plaignants ont consultés, les dirigeants de Facebook étaient au courant d'un manque de fiabilité des mesures dès 2015. "Mais ils n'ont pas pris le problème au sérieux", dénoncent-ils. Pis, en se basant sur ces faux chiffres, Mark Zuckerberg n'hésitait pas à proclamer dès 2016 l'avènement d'un "nouvel âge d'or de la vidéo". Les annonceurs n'ont pas été les seuls floués : les médias qui l'ont cru et créé des équipes vidéo dédiées ont été contraints de les licencier après avoir constaté des résultats déplorables.

LIRE AUSSI >> Les petits secrets d'un algorithme qui rend accro

"Le problème dans l'économie de Facebook, mais des autres géants de la tech, c'est qu'il n'y a plus de tiers de confiance", résume Nicolas Chagny, président d'Internet Society France, une ONG qui "défend les droits des utilisateurs de l'Internet. "Avant, des entités externes étaient chargées de mesurer les audiences, poursuit-il, mais, aujourd'hui, les mastodontes comme Facebook produisent leurs propres chiffres. Ils sont juge et partie". Internet Society France a d'ailleurs lancé une action de groupeChaussure Pas Cher Homme Medicinal 4qR5jAL3 contre la plateforme, et compte réclamer 100 millions d'euros de dommages et intérêts pour non-respect des données personnelles. "Notre mise en demeure remonte à novembre 2018. Ils ont répondu le 11 mars dernier, en nous disant, globalement : 'Circulez, il n'y a rien à voir', alors que, la même semaine, Mark Zuckerberg s'excusait et promettait de mieux faire sur ce point ! Nous étions sidérés."

La publicité, un bienfait pour l'humanité ?

Ce décalage entre discours public policé et réalité n'est pas nouveau. Arthur Messaud, analyste juridique et politique de La Quadrature du Net, une association qui défend elle aussi les internautes, livre un témoignage similaire. "Quand nous les avons attaqués en mai 2018 devant la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), ils ont engagé une armée de juristes pour noyer le poisson et faire croire qu'ils étaient en accord avec le règlement général sur la protection des données (RGPD), se souvient-il. Sauf que tout leur discours a été déconstruit par la CNIL." Selon lui, le seul espoir de la firme est de faire changer l'interprétation de la loi en exerçant un lobbying intense auprès des instances européennes. "Leur principal argument consiste à dire qu'ils oeuvrent pour le bien de l'humanité en connectant les gens, en luttant contre le terrorisme et les fake news, etc., analyse-t-il. Une lutte qui demande énormément d'argent, ce qui justifie, selon eux, la publicité et donc la collecte systématique des données personnelles."

Le tribunal de grande instance de Paris, saisi par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, n'est pas du même avis. Les juges ont condamné Facebook, le 9 avril dernier, à 30 000 euros d'amende après cinq ans de procédure. Ils épinglent, dans un document de 300 pages, l'opacité des pratiques, la collecte systématique des données personnelles et leur exploitation commerciale, qui passe par le partage des informations à des tiers sans le consentement des utilisateurs. "UFC et La Quadrature nous attaquaient sur des pratiques vieilles de plus de trois ans, se défend Laurent Solly. Aujourd'hui, nous n'avons plus les mêmes dispositifs, l'entreprise n'est plus la même, nous avons gagné en maturité." Le doute reste néanmoins permis : Facebook attend généralement une décision de justice, un coup de pression de la Commission européenne, ou des révélations dans la presse pour changer ses pratiques. Pendant des mois, la société a caché qu'elle avait accidentellement exposé les mots de passe de 1,5 million de comptes Instagram, jusqu'à ce qu'une enquête américaine révèle le pot aux roses.

T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb

Faut-il démanteler, ou "tuer" Facebook ?

Ces problèmes de sécurité récurrents font d'ailleurs tousser jusqu'en interne, en témoigne la démission fracassante en août 2018 de l'ex-"chef de la sécurité" Alex Stamos, qui était favorable à une plus grande transparence. Dans un enregistrement divulgué par ZDNet en octobre 2017, il estimait que le réseau de la plateforme était géré "comme celui d'un campus universitaire", alors qu'il devrait être aussi sécurisé que celui d'une entreprise stratégique protégeant des secrets d'État. "Après chaque fuite de données, ils promettent de corriger leurs problèmes, mais c'est faux, tacle Arthur Messaud. Car plus une entreprise collecte des données, plus il devient impossible de les protéger : si elles sont toutes au même endroit, il y a ce qu'on appelle un point unique de défaillance." Ce problème pourrait être réglé en les décentralisant. "Mais, évidemment, Facebook, qui veut rester le 'maître de toutes les données', est contre."

Ne faudrait-il pas tout simplement démanteler le géant américain, comme le suggère même Chris Hughes, l'un des cofondateurs de Facebook, dans une tribune publiée le 9 mai dans le New York Times ? "C'est un terme choc, mais cela me paraît difficilement applicable", considère Nicolas Chagny. L'expert préfère s'en remettre à la bonne volonté politique et à l'allocation de nouveaux moyens à la justice pour faire respecter le droit. De même, inciter les utilisateurs à se désinscrire ne paraît pas être une bonne solution. "C'est une position élitiste que l'on ne défend pas, confirme Arthur Messaud. Car il est impossible de quitter Facebook sans perdre les relations sociales qu'on y a tissées. Une fois coupé de la plateforme, vous ne pouvez plus communiquer avec le reste de la communauté : les utilisateurs de Facebook sont pris en otages. La loi devrait permettre de quitter cet outil sans subir de telles conséquences négatives." Pour Aaron Greenspan, la solution est plus radicale encore : "Mark devrait déjà être en prison."

  • facebookPartager
  • TwitterTweeter
    T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb
  • Whatsapp Whatsapp
Homme Timberland Chaussure Chaussure Timberland 2018 Homme 2018 TK3cFl1J

Les + partagés

  1. 1.Une première étude s'intéresse aux 260 000 "travailleurs du clic" en France2.1Kpartages
  2. 2.YouTube "interdit" les vidéos prônant la discrimination ou la ségrégation1.0Kpartages
  3. 3.30 ans après Tiananmen, les nouveaux yeux de Pékin746partages
  4. 4.États-Unis : la justice prépare une enquête anti-monopole contre Google534partages
Chaussure Chaussure Homme Dazawa Homme Dazawa Dazawa Chaussure 5q4R3ALj

Newsletter L'Expansion High-Tech

Recevez le meilleur de l'actualité high tech sélectionné par la rédaction

Votre adresse e-mail nous permettra de vous envoyer les newsletters auxquelles vous vous êtes inscrit. Pour exercer vos droits, consultez notre Politique de données personnelles.

Chaussure Cher Pas Chaussure Vtt Sidi kwn08XZNOP
WEBMOBILETABLETTEDécouvrez l'offre 100% numériqueProfitez d'un mois gratuit
Retour vers le haut de page
T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb
T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb
L'Express
  • Tous les contenus de la rédaction
  • Le magazine au format numérique chaque mardi dès 20h

Profitez d'un mois gratuit

Les services de L'Express

  • Tous nos dossiers
  • Somme toutes
  • Elections municipales 2020
  • Classement des lycées 2019
  • Les podcasts de L'ExpressDe Bain Fail Femme Saucissonnée Maillot rshdQtC
  • Meilleurs placements 2019
  • Code promo La Redoute
  • Code promo Cdiscount
  • Code promo Asos
  • Bons de réductions avec L'Express
T Reebok Jaune Femme Vetement Shirt HeWDIE29Yb